Hip-Hop Evolution : Retour sur un passé méconnu

Documentaire canadien publié sur Netflix depuis le 4 Septembre. La saison 2 est sortie en Octobre 2018

 

Synopsis

 

Shadrach Kabango (plus connu sous le nom de Shad) est rappeur et décide de revenir sur les origines du hip-hop en rencontrant les personnalités qui ont fait de ce genre musical ce qu’il est devenu aujourd’hui.

 

Personnalités interrogées 

  • Sugarhill Gang
  • Schoolly D
  • N.W.A
  • Furious Five

 

Analyse

 

Découpée en quatre épisodes d’une cinquantaine de minutes avec intro et conclusion à chaque fois, la série suit un ordre chronologique pour nous emmener du début des 70s à la fin des 90s, de Grand Master Flash à Dr Dre.

 

Beaucoup d’icônes du monde du hip-hop sont interrogées « pépouze » dans leur canap’ et certaines sont récurrentes. Elles ne livrent pas seulement un témoignage de leur expérience en tant que DJ, MC, producteur, etc., mais également un regard sur l’évolution de ce courant musical et comment elles l’ont ressenti. Le discours est libre et les images d’archives accompagnant leurs paroles accentuent leur propos.

 

On se rend donc réellement compte à quel point cette musique est née dans un contexte : celui de la marginalisation de la population afro-américaine à New-York, plus particulièrement dans le Bronx et l’enfer dans lequel elle vivait à base de pauvreté, violence et crack.

 

Les thèmes abordés sont vraiment pertinents puisque Shad pose les bases et montre ensuite comment ce courant underground et spécifique à un quartier s’est étendu pour atteindre une plus grande partie de la population et devenir mainstream. On voit comment cette culture passe des véritables shows avec costumes excentriques comme le représentaient les Furious Five – au combo sweat-basket popularisé par Run-D.M.C.. Enfin, on part vers la West Coast dans l’épisode qui conclut cette première saison avec la naissance du gangsta rap et les débuts de Dr Dre au sein des N.W.A. (« Niggaz Wit Attitudes »).

En bref

À travers un format assez classique, Shad réussit donc à livrer un documentaire sincère et riche en informations, ce qui le rend ultra intéressant. Même si tu n’aimes pas le hip-hop, il suffit d’aimer la musique en général (car au final, ce courant a été influencé par le jazz, la soul, le funk, le disco et j’en passe) pour apprécier cette série et personnellement, je trouve toujours cela fascinant de voir comment un courant musical naît et évolue. Je pense que ce documentaire est aussi très enrichissant si tu t’intéresses aux Etats-Unis, à  son histoire et à sa relation avec la population afro-américaine.

 

Eva Palfray

 

Ne manquez rien de nos actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial